dimanche , août 20 2017
Home / associu sulidarita / #Corse « Ghjuvan Maria Poli fermerà à cant’à noi, nant’à a strada di l’avvene »

#Corse « Ghjuvan Maria Poli fermerà à cant’à noi, nant’à a strada di l’avvene »

Si n’hè andatu per e sponde di l’al di là u nostru fratellu caru di tutt’e lotte, Ghjuvan Maria Poli. A so vita sana era cunsacrata à a difesa d’un populu, d’una terra è di quelli chì si battenu per a libertà di a Nazione Corsa.

« In a memoria cumuna, fiaccula ci n’hè sempre una » : u ricordu di l’omi valurosi ghjè sta fiaccula chì sempre ci guiderà, chì mai ùn si spinghjerà. È cusì, Ghjuvan Maria fermerà à cant’à noi, nant’à a strada di l’avvene. Per u sempre. À a so famiglia, à tutt’i soi, Corsica Libera presenta e so parte cummosse è afflitte.

Corsica Libera
15/01/2017


L’addiu di i prigiuneri pulitichi à Ghjuvan’ Maria Poli

Aduniti ad i nostri fratelli incarcerati pè isse Francie, spaventati da a nutizia di a sparita scunciata di Ghjuvan’ Maria Poli, presidente di Sulidarità è militante di sempre, vulemu rende umagiu à l’omu ch’ellu fù.
Ramintemu e qualità di un patriottu corsu chì si hè tenutu sinu ad a fine à fiancu à noi è chì ci hà sustenutu senza mai fà ci difettu in tutti i nostri strazii. Ci arricurdemu di tutte e mosse iniziate da Ghjuvan’ Maria da pudè rigalà ad i nostri mezi da visità ci pè isse prigione parigine, da pagà i nostri avucati o puru di u simplice caldore umanu ch’ellu arrecava ad e nostre famiglie. I cori colmi di ricunniscenza, femu e nostre parte à tutti i soii è ci aghjunghjimu ad a folla numarosa di i Corsi addulurati ed addulati da quella partenza accaduta troppu tostu.
Riposa in santa pace o Ghjuvan’ Marì, assicuratu chì d’altre bracce cuntinueghjanu a to opera.

Contadini
Tomasini
Battini
Verdi
Istria
Nasica
Maranelli
Santoni


Notre ami Jean Marie Poli est décédé ce matin à Arghjusta victime d’un tragique accident de la route.
Agé de 58 ans, il était un militant infatigable de la cause corse. Du combat contre les boues rouges à la défense des prisonniers politiques corses, Jean marie a été de toutes les mobilisations, de toutes les luttes.
Président de Sulidarità depuis de nombreuses années, il était le travailleur le plus acharné d’entre nous.
Homme de dossier, Il connaissait dans le détail la situation de chaque victime de la répression. Jean Marie était aussi un homme de terrain. Il mettait un point d’honneur à être présent à tous les rassemblements. Même malade, il était là. Avec des mots simples il nous amenait avec lui sur les chemins de la lutte pour la liberté. Il savait nous convaincre d’avancer encore.
Ne rien lâcher, avancer sereinement et avec détermination tel était Jean Marie.
Homme profondément humain, il était le réconfort des familles dans le désarroi. Il savait les écouter, les conseiller.
Responsable de l’Associu, il portait, jour après jour, les revendications de Sulidarità. En Corse comme partout en Europe et jusqu’à l’assemblée nationale française ou la chancellerie, il était le porte parole des Corses en quête de justice.

De Jean Marie nous nous rappellerons également, sa générosité de cœur. Homme de bien épris de liberté il était le symbole de la résistance « Paisana ». Celle qui maintient un peuple vivant.

Aujourd’hui la Corse est en deuil, elle a perdu un militant de la liberté, un homme de paix. Auprès de sa famille, de ses proches et de ses amis, Sulidarità pleure son ami.

La levée du corps aura lieu ce mardi 17 janvier à 13h45 en son domicile d’arghjusta la messe sera célébrée à 14h

L’associu Sulidarità prisenta i so cundulienzi affliti è sinceri à tutti I soii, è tutti quiddi tuccati da stu dolu.
Riposa in paci caru amicu

Associu Sulidarità




About carcorsica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *